Du Roman à la scène

Proposer un regard neuf qui stimule la réflexion sur les évolutions sociétales, la préoccupation sociétale du moment sur le vivre ensemble.

 

Intention artistique :

 

S’inspirer du modèle narratif du roman qui expose chaque personnage par chapitre, chacun avec son positionnement, son angle de vue, son parcours, sa conscience. À partir de ce modèle, le projet est de mettre en lien des penseurs et écrivains, chacun dans son environnement référentiel, afin de tisser un regard, un constat et une alerte partagés sur l’état de notre monde contemporain quant au retour des totalitarismes par des micro-glissements quotidiens, anodins, peu palpables, discrets, mais qui font que l’avènement du nazisme, du fascisme au 21e siècle ne semble plus impossible.

Lire des extraits du roman lors de soirées de présentation, même avec un travail de découpage, s’avère délicat. Le rendu, par rapport à la complexité narrative, ne semble pas pertinent à l’écoute. Cependant, intercaler des extraits d’autres auteurs pour donner de la perspective et de la profondeur sociétale à la lecture en extraits, ouvrira sur une immersion dans le sens du roman et sur une réelle mise en résonance du roman dans sa totalité. Ce type de lecture permettra de sublimer le roman dans sa dimension propre, mais

aussi dans son rapport à son environnement littéraire.

Une illustration esthétique de la lecture :

Imaginons une danse de tango. Des pas qui se cherchent, qui s’intercalent, qui se suivent, qui se subliment les uns les autres. Ce serait un tango entre plusieurs extraits.

Sarah Oling 

Lecture spectacle/débat, le 26 mars 2020 à 19h30,

Maison des Passages, 44 rue Saint Georges - Lyon 5e

plaquette_cycle_léger_passages_conscie

Création en 2019

Note d'intention

Une voix s’élève, entre fiction et Histoire, entre poétique et politique.

 

Puis deux autres voix vont se succéder pour raconter l’histoire de Yann Holdman s’adressant aux oiseaux et celle de Daniel, son jeune disciple, qui dessine une passerelle de lumière entre le passé et le futur, entre mémoire et espoir. Une

troisième voix portera en miroir des extraits de textes.

 

Inspiré par le roman de Sarah Oling, cette forme artistique met en scène la puissance de la littérature au service d’un projet de société. Sont conviés à cette convergence des consciences des extraits de textes d’humanistes, de philosophes, d’auteurs et de grands témoins de notre histoire, extraits qui seront non figés dans le temps, appelés à être modifiés, en fonction du lieu et de l’événement.

Sarah Oling 

Pour exemples, les extraits lus lors de la première au Mémorial d’Izieu le 12 mai 2019 

Aimé Césaire, discours sur le colonialisme, Éditions Présence Africaine, 1955

Leila Slimani, Le diable se cache dans les détails, L’aube, 2016

Anne Franck, Journal, Calmann Levy, 2013

Edouard Glissant, Une nouvelle région du monde, Esthétique, Gallimard 2006

Judith Butler, Ce que fait une vie, La découverte, 2010

Bertolt Brecht, La Résistible Ascension d’Arturo Ui, L’Arche, 2012

Hannah Arendt, la crise de la culture, Essai, 1989

Hannah Arendt, les origines du totalitarisme, Gallimard 2002

Alaa Al Aswany, auteur,  entre autres, de  «J’ai couru vers le Nil»  Actes Sud 2018 

Contact

Lyon

consciencesenconvergences@gmail.com        L’auteure : 06.81.32.13.65 /s.oling@orange.fr,     le comédien Emmanuel Amado: 07 68 06 93 29